Dans ce test, qui a mesuré une consommation moyenne de 5,2 litres au 100 km, des émissions de CO2 de 143 g/km et de faibles émissions polluantes en conditions réelles (en ce qui concerne les oxydes d’azote et particules de suie), l’Ignis est la meilleure voiture essence et prend la huitième place du bilan annuel de l’ADAC. Les autres places du top dix sont occupées par des véhicules en partie nettement plus chers: à moteur électrique, entièrement hybrides ou à propulsion au gaz.

Pour son EcoTest, l’ADAC contrôle les valeurs de consommation et d’émission avec ses propres bancs d’essai, en réalisant des essais de conduite sur la voie publique, afin de pouvoir publier des valeurs plus réalistes sur la consommation et les émissions polluantes.

Grâce aussi au système semi-hybride SHVS (Smart Hybrid Vehicle by Suzuki), l’Ignis a décroché une bonne note sur la consommation d’essence et les émissions de CO2, ainsi qu’une excellente note pour les émissions d’oxyde d’azote et de particules. Les contrôleurs les trouvent en effet «incomparablement faibles», ce qui s’explique par le moteur essence DUALJET 1,2 litre de 90 ch (66 kW), qui fonctionne sans injection directe. Ce qui joue aussi dans la faible consommation de carburant, c’est le poids mini de l’Ignis, soit seulement 910 kilogrammes en version traction avant et SHVS.


© 2018 Suzuki Automobile Schweiz AG - Tous droits réservés