Sport automobile Suzuki: des primes lucratives avec le Suzuki Grand Prix

Le slalom d‘Ambri figurait au programme comme ultime manche du Suzuki Grand Prix 2016. Grâce à la généreuse cagnotte, les trois meilleurs auront, ensemble, encaissé au total près de 30 000 francs. Si c’est Sandro Fehr qui a remporté le plus grand nombre de victoires, c’est en revanche Bruno Bleiker qui a empoché le plus d’argent.
Le Suzuki Grand Prix est sans aucune comparaison dans le paysage du sport automobile en Suisse. Certes, il ne revendique pas le statut de coupe monomarque officielle, puisqu’il n’est pas enregistré auprès de la fédération sportive ASS, mais il est cependant le plus lucratif pour les participants. Suzuki Suisse récompense avec des primes en espèces généreuses les coureurs automobiles qui s‘alignent au départ de certains slaloms du LOC avec leurs Swift Sport 1600, maintenant un peu âgées mais toujours aussi compétitives. Cette année, ce sont au total près de 58 000 francs qui auront été redistribués entre tous les concurrents classés. Sandro Fehr, qui avait remporté la semaine précédente le slalom de Drognens, n’a pas été autorisé à prendre le départ dans le Tessin, étant donné que cela lui était interdit en vertu du règlement (participation à une autre coupe monomarque). Sa Suzuki a été pilotée par Patrick Flammer, qui s’aligne au volant d’une Swift Evo 2000 dans le cadre du CS de slaloms. Avec une deuxième place, son come-back dans une voiture de L2 deux fois moins puissante aura été impressionnant. Lors de sa première manche, Fabien Eggenberger a signé un meilleur temps, que Patrick Flammer n’a raté que de 35 centièmes de seconde lors de sa deuxième tentative.

10 000 francs de récompense pour de bons résultats

La troisième place sur le podium d‘Ambrì a été l’apanage de Bruno Bleiker, le seul pilote, en 2016, qui soit parvenu, à l’instar de Sandro Fehr (6) et de Fabian Eggenberger (4), à gagner lui aussi deux courses. Chaque victoire avait une valeur de 1200 francs, la deuxième et la troisième places rapportant respectivement 1 000 et 800 francs. Le classement en argent interne à Suzuki va jusqu’à 100 francs pour la dixième place. Ayant pris le départ de onze courses, Bruno Bleiker a été, avec Gilbert Denzer, le pilote le plus zélé. Comme il n’a jamais terminé à une plus mauvaise place que le quatrième rang, Bruno Bleiker empoche environ 10 000 francs. Avec 9 800 francs pour neuf classifications dans les points, Sandro Fehr a été, en moyenne, le meilleur pilote, suivi par Fabian Eggenberger (8 100) et Heiko Leiber (7 100). Les autres concurrents figurant au classement, qui se réjouissent de pouvoir empocher entre quelques centaines et plusieurs milliers de francs, sont eux aussi unanimes: il n’y a aucune autre voiture plus rapide et meilleur marché qui procure autant d’agrément de conduite. Photos: Denise Steinmann, Peter Wyss
Texte: Peter Wyss

News

20 Sep 2019
Gagnez une semaine de vacances d’hiver au coeur des montagnes de Flims.

Suzuki vous invite à passer à la vitesse inférieure. Dans l’écrin touristique de Flims Laax Falera, vos rêves deviennent…

En savoir plus
29 Aug 2019
Suzuki News

En savoir plus
26 Aug 2019
Nouveaux modèles spéciaux Suzuki «Piz Sulai» 4x4 en vente dès aujourd’hui

Suzuki présente en 2019 une nouvelle mouture de ses très beaux modèles spéciaux «Piz Sulai» 4x4.

En savoir plus
11 Mar 2019
Suzuki Swift élue véhicule le plus écologique

Au classement environnemental de l’ATE publié récemment, la Suzuki Swift 4x4 occupe le premier rang pour les véhicules à…

En savoir plus