Petite et massive

La nouvelle Ignis a été présentée en 2015 à Genève comme Concept Car iM-4. En 2017, la voiture de série arrive chez nous. On prédit un avenir rose à la mini, longue de 3,70 mètres.
Le nom d' « Ignis » est connu, ici aussi dans le pays. Mais la petite voiture du même nom, produite entre 2000 et 2007, n'a plus grand chose à voir avec ce qui attend les clients Suzuki en 2017. La nouvelle venue est un petit chef-d'oeuvre de design - dans le droit style de la LJ80 et Jimmy - basé sur une forme de langage minimaliste. Courte : un design aux surfaces lisses et aux lignes limpides. On cherchera désespérément les courbes élégantes comme sur la nouvelle Baleno.

L'horizontalité domine

Le visage avec la grille en « forme d'os de chien » sans diagonales produit un effet rafraîchissant intemporel. Et à fortiori, l'arrière massif avec la vitre en hauteur. Les trois fentes dans la colonne C contribuent à aérer les surfaces en tôle triangulaires. On retrouve les lignes horizontales aussi bien dans l'habitacle que sur le tableau de bord et les habillages des portes. Le grand écran tactile fournit au conducteur les informations les plus importantes. La partie de commande, en forme de canettes de Coca, au centre de la console et qui dissimule l'installation de climatisation, est conçue avec une certaine trempe. En dessous se trouve une rangée de touches au look style boutons à bascule version Mini. À l'arrière, l'espace est suffisant pour les têtes et les jambes de deux adultes. Mais l'on devra, comme c'est généralement le cas pour cette catégorie de taille, choisir entre les passagers ou les bagages puisque le coffre est vraiment petit en position normale. Il peut s'agrandir en repoussant ou en basculant la banquette arrière. Suzuki garde encore momentanément la masse pour elle. On peut de la même manière spéculer sur la motorisation. Mais comme l'étude avec l'hybride douce de la Baleno en était déjà équipée, cette transmission, une quatre-cylindres 1,2 litre avec 90 CV et moteur électronique, se retrouvera de la même manière dans l'Ignis, que le turbo un litre trois cylindres avec 111 CV.

Tout terrain habillé

La cinq portes est entraînée via les roues avant. Il existe en option un entraînement 4x4. Enfin, la cinq portes procurera beaucoup de joie puisque, dans cette catégorie de taille, les quatre roues motrices sont rares. À propos dimensions : la longueur externe ne mesure que 3,70 mètres pour 1,59 mètres de hauteur. Avec 1,69 mètres, la largeur coopère bien pendant les manoeuvres de stationnement. L'an passé au Motorshow à Tokyo a été présentée, à côté de l'Ignis normale et de son trail concept, une variante tout terrain, plus haute de trois centimètres et équipée d'élargisseurs d'ailes. Il ne reste plus qu'à espérer que les deux versions trouveront aussi leur route jusqu'aux concessionnaires Suzuki suisses, en 2017. TEXT: auto-illustrierte

News

[Translate to Français:]
19 Nov 2019
Suzuki Swiss Racing Cup saison 2019

Après huit jours de course entre avril (Slalom Interlaken) et octobre (Slalom Ambri), l’Auto Zürich s’est déroulé dans…

En savoir plus
20 Sep 2019
Gagnez une semaine de vacances d’hiver au coeur des montagnes de Flims.

Suzuki vous invite à passer à la vitesse inférieure. Dans l’écrin touristique de Flims Laax Falera, vos rêves deviennent…

En savoir plus
29 Aug 2019
Suzuki News

En savoir plus
26 Aug 2019
Nouveaux modèles spéciaux Suzuki «Piz Sulai» 4x4 en vente dès aujourd’hui

Suzuki présente en 2019 une nouvelle mouture de ses très beaux modèles spéciaux «Piz Sulai» 4x4.

En savoir plus