Eggenberger gagne à nouveau

Après sa victoire à Frauenfeld, Fabian Eggenberger a de nouveau gagné dans l’Oberland bernois, même dans ces conditions difficiles. Et il a largement gagné – l’avance par rapport au deuxième, Sandro Fehr, a été de plus de deux secondes ! Troisième, Thomas Gerber a encore consolidé son classement au Slalom-Cup.
Avec 22 pilotes, le coordinateur de la Coupe, Dennis von Gunten, qui a d’ailleurs fêté ses 41 ans samedi dernier, a pu enregistrer à Interlaken encore un record de participation. Contrairement à la première manche de la saison, il y avait également deux Swift Sport de la génération précédente, mais comme prévu, cela n’a joué aucun rôle. L’un de ces véhicules a été conduit par le nouveau venu Samuel Roth, le deuxième par le pilote expérimenté Rolf Plattner. L’homme originaire de la région bâloise n’a visiblement pas encore été convaincu de la nouvelle Swift et a repris son ancienne voiture. Mais le résultat en était à ses frais. D’ailleurs, s’il y a eu des critiques à Frauenfeld concernant la mauvaise réaction des freins, tout le monde a été content cette fois-ci grâce aux nouveaux sabots. Contrairement aux autres participants du slalom à Interlaken, les pilotes Suzuki ont dû assurer toute la course sur un circuit mouillé, ce qui a rendu ce parcours très rapide particulièrement exigeant. Visiblement, Fabian Eggenberger a eu moins de problème avec ces conditions que ses concurrents et a déjà été une classe à part lors de l’entraînement. Alors qu’il n’a pas réussi à la première manche comme il l’avait souhaité, tout a été parfait au second essai et le Zurichois s’est éloigné du deuxième, Sandro Fehr, de 2,16 secondes. Même si Fehr semblait bien plus offensif qu’à Frauenfeld, il a dû s’avouer vaincu par Eggenberger. Dans ces conditions, l’adaptation à la nouvelle voiture lui a d’ailleurs posé de plus grands soucis que lors du début de la saison : « L’arrière de l’ancienne Swift avait tendance à faire une embardée sur sol humide. En revanche, le nouveau modèle est nettement plus stable dans les mêmes conditions. Fabian a su utiliser cet avantage plus rapidement que moi. » Résultat à biffer pour Flammer De son côté, Patrick Flammer n’a pas eu de raison pour fêter : « Ce n’était pas terrible pour moi, ici à Interlaken. Mes temps étaient acceptables malgré de nombreuses fautes, mais j’ai pris une pénalité de dix secondes à la première manche en raison d’une erreur à une porte et, à la seconde manche, j’ai même glissé à côté d’une porte. » Même si le jeune Glaronnais n’a pas fini au dernier rang, il a perdu son premier joker en faisant la 18e place. Thomas Gerber a été tout à fait satisfait de son résultat – le Bernois a pu monter sur le podium pour la première fois cette saison, suite à la double faute de Flammer. « En ce moment, Eggenberger et Fehr ont un niveau supérieur. Mais parmi les autres concurrents inscrits au Slalom-Cup, j’ai été le plus vite une fois de plus. » Bruno Bleiker aurait été un concurrent sérieux avec sa troisième place derrière Eggenberger et Flammer lors de l’entraînement, mais il a ensuite manqué une porte à la première manche et donc le podium. Donc au lieu de chasser Gerber, Bleiker a dû jouer la sécurité et a tout juste assuré la quatrième place. Car Marcel Peter, pilote invité par Dennis von Gunten pour son équipe Brünig Race Team, n’a été qu’un centième de seconde derrière Bleiker au dernier essai. Et si l’ancien pilote de rallye avait remarqué plus tôt que l’électronique du moteur perd en puissance lorsqu’il freine du pied gauche, comme il y était habitué, Peter aurait probablement eu des chances de se retrouver parmi les trois premiers. Pour son premier départ, Roger Waber s’est également bien débrouillé avec la nouvelle Swift. Sixième, devant d’autres pilotes de l’Oberland bernois, Armin Saurer, Jürg Niklaus et Meverick Gerber. Leurs temps ne différaient que de 0,35 seconde. Alors qu’il espérait se placer dans le top ten, Mukesh Jani a perdu toutes ses chances à cause d’une chicane mobile. Le père de Neel Jani explique : « Ça s’est vraiment bien passé, mais en tant que double-départ, j’ai été bloqué par une Porsche lente qui avait démarré avant moi. Étant donné que je ne me suis pas arrêté sur le circuit, la direction de la course ne m’a pas autorisé à répéter la course. » Toujours en mauvais termes avec le slalom, sa fille Reena a été exclue dans les deux manches après avoir passé à côté d’une porte. Résultats : Suzuki GP – 2e manche à Interlaken 1er Fabian Eggenberger (Zürich), 3’00,27; 2e Sandro Fehr (Rorschacherberg), 3’02.43; 3e Thomas Gerber (Seftigen), 3’04,30; 4e Bruno Bleiker (Bütschwil), 3’05,02; 5e Marcel Peter (Wald), 3’05,03; 6e Roger Waber (Uetendorf), 3’07,73; 7e Armin Saurer (Gunten), 3’07,78; 8e Jürg Niklaus (Heimberg), 3’07,79; 9e Meverick Gerber (Reutigen), 3'008,08; 10e Philipp Achermann (Bottmingen), 3’08,37; 11e Hansueli Zahnd (Thun), 3’09,04; 12e Mukesh Jani (Jens), 3’09,30: 13e Andreas Saner (Wahlen), 3’09,52; 14e Rolf Plattner (Münchenstein), 3’10,79; 15e Beat Ruprecht (Ulmiz), 3’13,09; 16e Samuel Roth (Läufelfingen), 3’13,17; 17e Bruno Gerber (Reutigen), 3’14,56; 18e Patrick Flammer (Glaris), 3’14,97; 19e Christian Lee (Eglisau), 3’17,48, 20e Anthony Carpignano (Mönchaltorf), 3’19,39; 21e Fabian Hänggi, 3’19,90. Non classée : Reena Jani (Plagne). Classement intermédiaire Suzuki GP après 2 manches : 1er Eggenberger 80; 2e Fehr 68; 3e Flammer 42; 4e Achermann 34; 5e Jani 23; 6e Carpignano et Plattner 18 chacun; 8e Saner 17; 9e R. Jani 8. Classement intermédiaire Suzuki Slalom-Cup après 2 manches : 1er T. Gerber 61; 2e Bleiker 55; 3e Brünig Race Team 49; 4e Niklaus 36; 5e M. Gerber 32; 6e Saurer 30; 7e Waber et Zahnd 23 chacun; 9e Lee 11; 10e Roth 8; 11e B. Gerber et Team Saner 7 chacun; 13e Team Suzuki 5; 14e Guigoz 0.

News

20 Sep 2019
Gagnez une semaine de vacances d’hiver au coeur des montagnes de Flims.

Suzuki vous invite à passer à la vitesse inférieure. Dans l’écrin touristique de Flims Laax Falera, vos rêves deviennent…

En savoir plus
29 Aug 2019
Suzuki News

En savoir plus
26 Aug 2019
Nouveaux modèles spéciaux Suzuki «Piz Sulai» 4x4 en vente dès aujourd’hui

Suzuki présente en 2019 une nouvelle mouture de ses très beaux modèles spéciaux «Piz Sulai» 4x4.

En savoir plus
11 Mar 2019
Suzuki Swift élue véhicule le plus écologique

Au classement environnemental de l’ATE publié récemment, la Suzuki Swift 4x4 occupe le premier rang pour les véhicules à…

En savoir plus